Les professionnels ne sont pas toujours conscients des risques qu’ils encourent ou font encourir à des tiers. Ils se demandent alors si une assurance responsabilité civile professionnelle est réellement nécessaire. Dans les faits, les risques ne sont jamais nuls, mais c’est leur gravité qui varie en fonction de l’activité professionnelle. C’est pour cette raison que l’assurance RC pro est rendue obligatoire par l’État pour certains métiers. En tous les cas, ce qui importe pour les professionnels c’est de connaître ce qu’ils y gagnent.

Pourquoi souscrire à l’assurance Responsabilité Civile Professionnelle ?

La responsabilité civile professionnelle est mise en cause quand l’entreprise (salarié/ produit/ service/ local etc.) est à l’origine d’un dommage chez un tiers. La victime peut être un client, un fournisseur, un collaborateur etc. Quant au dommage, il peut être de nature financière, corporelle, matérielle ou immatérielle. En clair, tous les dégâts liés aux possessions et à l’activité de l’entreprise peuvent donner suite à des poursuites, voire à des sanctions. L’assurance RC Pro est la protection contre ces risques. Quand vous réalisez que votre activité professionnelle est délicate, il vaut mieux s’assurer. Cette assurance est d’ailleurs obligatoire pour un bon nombre de professions libérales car les risques sur les clients sont nombreux. Même quand elle est facultative, elle peut s’avérer être d’une aide et d’une protection précieuse.

L’assurance Responsabilité Civile Professionnelle en situation

Il existe de multiples situations dans lesquelles les garanties de l’assurance sont nécessaires. Quelques illustrations en témoignent. Par exemple, si un salarié de l’entreprise assurée est en déplacement chez un fournisseur et qu’il abîme un produit par maladresse, l’on fait appel à l’assurance. Il en est de même quand un produit ou un service de l’entreprise cause le dommage corporel d’un client. Aussi, si l’entreprise ne respecte pas un délai de livraison, c’est encore l’assurance RC Pro qui règle les répercutions négatives chez le client.