Tandis que le ministère a prévu que ce qu’on nomme l’ « option de coordination renforcée », à savoir le secteur optionnel, allait prendre effet d’ici peu, le ministère de la Santé, sous l’égide de Xavier Bertrand, désire mettre en place un décret de loi en ce qui concerne le secteur 2. Les organismes de santé telle que les mutuelles vont ainsi devoir s’adapter.

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie ne concourt pas à indemniser les dépassements d’honoraires. Il existe en France de nombreux professionnels de santé qui, parce qu’ils sont implantés en secteur 2, demandent des honoraires qu’ils fixent arbitrairement. Certains en profitent et dépassent d’ailleurs les limites du raisonnable.

La Sécurité Sociale, les professionnels de santé et les mutuelles se sont retrouvés pour discuter de la mise en place d’un secteur optionnel qui aurait pour principe de fixer des limites quant aux dépassements d’honoraires. Toutefois, les discussions n’ont trouvé aucun accord entre les différents acteurs et l’Etat s’est chargé de proposer sa propre lecture du secteur optionnel.

Les mutuelles vont ainsi être obligées de gérer les dépassements d’honoraire à hauteur de 50% du tarif fixé par la Sécurité Sociale. Par ailleurs, le tiers des médecins implantés dans le secteur intermédiaire auront pour obligation de proposer des tarifs qui correspondent à ceux définis par la CPAM.

mutuelle en ligne

Néanmoins, Xavier Bertrand a prévu la sortie d’un nouveau décret qui touche  les quelques 1500 spécialistes en cabinet libéral. Ces professionnels fixent en général un dépassement de l’ordre de 20% du tarif de la Sécu, pur la plupart de leurs actes soit 70%. Ces dépassements devront être pris en charge par les complémentaires santé elles-mêmes.

Aussi, la question s’est posée auprès des organismes concernés. Y-a-t-il un acharnement de la part du ministère à l’égard des mutuelles ? Elles ont été taxées à de nombreuses reprises, ayant la charge de participer à l’indemnisation des dépassements d’honoraires dans le secteur optionnel mais cette nouvelle annonce jette un froid dans le monde médico-social.

Au-delà de ces problèmes de mutuelle, les français s’intéressent surtout à leur portefeuille. Sachez qu’il existe aujourd’hui plusieurs types de mutuelles qui s’adaptent à vos besoins et à vos finances. Une mutuelle en ligne vous permet de faciliter les échanges administratifs avec votre organisme de santé et une mutuelle pas chère propose des tarifs qui défient toute concurrence tout en maintenant des garanties intéressantes. En outre, vous pourrez profiter de nombreux avantages parmi lesquels la gratuité à partir du troisième enfant, l’absence de délai de carence, le tiers-payant, etc.