Les boulangers, en tant qu’artisans-commerçants, sont soumis aux mêmes nécessités que l’ensemble des professionnels français : l’assurance. L’assurance boulanger comprend des spécificités liées à l’activité, mais englobe également les garanties classiques de toute entreprise.

Vous êtes boulanger ou souhaitez le devenir ? Vous ne savez pas de quelle assurance vous avez besoin pour exercer votre activité professionnelle au sein d’un commerce avec pignon sur rue ? L’assurance boulanger est une offre de protection spécialisée, que les assureurs proposent à des prix variables sur le marché actuel.

Les principales garanties de l’assurance boulanger

L’assurance boulanger est conçue sur le format d’une assurance commerce et intègre des garanties liées à l’activité et aux risques spécifiques d’une boulangerie. On peut ainsi y retrouver :

–      assurance du local commercial,

–      assurance du matériel et des fournitures (matières premières notamment),

–      responsabilité civile professionnelle,

–      garanties vol, vandalisme, bris de glace et incendie,

–      protection juridique,

–      assurance perte d’exploitation…

Quelles garanties sont essentielles ?

Parmi les garanties incontournables du boulanger, on peut citer l’assurance perte d’exploitation, qui couvre le boulanger des risques financiers résultant d’un sinistre touchant le matériel de travail ou la personne produisant les revenus de l’entreprise. Son principe est simple : en cas d’impossibilité d’exercer l’activité d’entreprise, le boulanger est indemnisé afin d’éviter toute perte d’exploitation prolongée et la mise en péril du commerce. L’assurance du principal outil de travail est aussi essentielle. Le four à pain de boulangerie peut ainsi bénéficier de garanties spécifiques, notamment pour son indemnisation au prix d’achat en cas de panne.

Comment choisir ?

Pour choisir la bonne protection, le boulanger doit faire le point sur ses ressources matérielles, humaines et financières mais aussi mesurer l’ensemble des risques liés à l’activité. Une fois cette étape franchie, les informations tirées permettent de vérifier les taux d’indemnisation sur chaque poste de risque et d’ajouter d’éventuelles options utiles.